613VBOUTcEL._UL1500_De tous temps à jamais les filles ont porté des chemises de nuit, ou des nuisettes, et les hommes des pyjamas. Nos mères portaient des tenues sévères avec petits cols en dentelles parfois ou broderies à trous-trous qui laissaient deviner quelques merveilles cachées, les hommes souvent des pyjamas en coton, toujours bleu pâle.

Un peu d’histoire pour ne pas mourir idiots

La chemise de nuit, vêtement mixte pour hommes et femmes, est apparue dès l’Antiquité, mais au Moyen Âge, on dormait nu. La “chemise de lit“, également surnommée “drap de pudeur“, ne se portait pas pour dormir, mais pour signifier à l’autre que l’on refusait d’avoir des rapports sexuels. A la Renaissance, seuls les « nantis » dorment seuls dans une chambre. Au XVIIe siècle, ils optent pour une chemise longue en coton (qui descend jusqu’au genoux), et ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que son prix baisse, devient abordable et permet de commencer à en généraliser l’usage.

En Angleterre, le pyjama (de l’hindi “pajama” qui désigne un pantalon ample) fait sont apparition chez les bourgeois. La chemise de nuit cesse d’être unisexe  en 1940, mais apparaît encore sous le nom de liquette, principalement chez les grands bourgeois.

Pyjamas, nuisettes et hygiène

Du point de vue de l’hygiène féminine, pyjamas ou vêtements de nuits collants sont de véritables nids de bactéries. Selon Nicole Prause, neuroscientifique américaine, dormir nue réduit ce risque et permet de garder une flore vaginale saine. Cette zone humide du corps respire mieux et il y a moins de risques d’infections. Une étude de l’Université de Stanford a prouvé que dormir nu permet aux hommes d’avoir un sperme de meilleure qualité. Les testicules doivent rester au frais et c’est même la raison pour laquelle elles sont extérieures au corps : la température étant vitale pour sa conservation, le muscle cremaster (structure musculaire symétrique qui recouvre les testicules) les fait se rétracter en cas de grand froid et pendre si la température grimpe.

Pour les hommes comme pour les femmes, “dormir nu rend plus heureux “. Un sondage réalisé par la marque Cotton USA, et rapporté par le quotidien britannique Daily Mail, révèle que les couples dormant nus sont plus heureux que les “bonnets de nuit” en pyjama. Sur près de mille Britanniques interrogés, 57 % de ceux qui avouent dormir nus se disent satisfaits de leur ménage comparé aux 48 % qui dorment en pyjamas et 43 % chez les adeptes de la chemise de nuit.

Marilyn Monroe disait ne porter que du Chanel N°5 dans son lit. Un récent sondage américain estime qu’environ un tiers des compatriotes de la célèbre actrice se glissent dans leurs draps en tenue d’Adam et Eve. Dernière raison de laisser tomber le pyjama :  le contact des peaux booste les hormones du bien-être, comme l’ocytocine qui est aussi l’hormone de l’attachement.

(Sources : terrafemina.com /www.metronews.fr)