démangeaisonS’il y en a un, bzzz, il est pour nous. Piqûre, bouton, ça démange, on gratte, ça démange plus encore, on regratte, et l’été devient pénible. Le matin au réveil, on fait un bilan de la nuit, le soir on cache ses jambes, on vaporise, on met des bougies, et rien n’y fait. Mais pourquoi nous ?

Pourquoi les moustiques piquent-ils ?

En France, il existe 65 espèces de moustiques. Mais trois seulement nous en veulent vraiment, dont le tristement fameux moustique tigre. A priori, c’est la femelle qui attaque et se nourrit de notre sang pour assurer sa descendance. Elle pourra même piquer plusieurs fois sa victime si elle est dérangée. Et donc s’en prendre à un endroit différent.
Selon une étude récente, les moustiques ont un sens olfactif plus développé le soir, la nuit et le matin, à l’aube, c’est là qu’ils piquent. Ils sont attirés par les bactéries présentes sur la peau et piquent davantage les pieds et les chevilles, plus riches en bactéries que le reste du corps.

Pourquoi ça gratte ?

Quand un moustique pique, sa trompe pénètre la peau à la recherche d’un vaisseau sanguin. Sa salive, qui contient différentes substances, est injectée et provoque une anesthésie locale. Ceci empêche le sang de coaguler dans la trompe. Et ce sont les substances contenues dans la salive injectée qui causent une irritation.

Peut-on parler de « peau à moustique » ?

Pas vraiment. Cela dépend de la quantité de CO2 dégagé, des vêtements, du sexe, et des odeurs dégagées par le corps, qui peuvent provenir de l’alimentation. Les moustiques sont attirés par l’odeur de la sueur, et sont attirés par la chaleur du corps, qui augmente avec l’effort.
Capables de détecter le gaz carbonique à près de 30 mètres, ils sont appelés par le dioxyde de carbone que nous dégageons quand nous expirons. Les femmes enceintes se font plus piquer car elles rejettent 20% de gaz carbonique de plus que le reste de la population.
Les gens nerveux qui bougent plus, ont une température corporelle plus élevée, et dégagent plus de gaz carbonique. Ce qui attire d’avantage les moustiques.

Involontairement nous donnons des renseignements précieux à ces sales bestioles : 85% d’entre nous sécrète un signal chimique informant le moustique sur notre groupe sanguin.
Or il semblerait que les personnes au groupe sanguin O se feraient davantage piquer que les autres.
Quand le moustique s’approche, il détecte ensuite l’odeur humaine, à travers certains composants que nous dégageons par la respiration ou la peau (acide lactique, acides gras volatils…). Certaines odeurs corporelles, notamment les odeurs sucrées, ou les odeurs de bière, sont particulièrement appréciées par ces insectes.

Il faudrait éviter certains aliments

-Les prunes, qui augmentent le taux d’acide lactique contenu dans le sang.
-Le lait, également chargé en acide lactique.
-La pomme de terre, riche en acide lactique et en potassium.
La banane, et les avocats riches en potassium.

Une idée fausse

“La lumière attire les moustiques”…Et non ! Ils ne sont absolument pas aimantés par la lumière, c’est notre odeur qui leur plaît. Donc pas la peine d’éteindre les lampes pour éviter les piqûres.