Si vous pratiquez le Qi Gong ou le Taï chi, vous entendez souvent parler de l’ancrage. Si vous participez à des stages de formations en tous genres (et souvent en n’importe quel genre), vous entendez encore parler de l’ancrage.

Si vous allez consulter des thérapeutes en médecine douce qui n’ont pas encore bien digéré leurs études, vous entendrez toujours parler d’énergie, de méridiens, de chakras, de corps (subtils ou non) et de ce fameux ancrage. Mais de quoi s’agit-il ?

L’ancrage permet entre autres, d’améliorer son quotidien pour déstresser, se régénérer, se sentir en sécurité,  voir la vie du bon coté, lutter contre l’angoisse, et se sentir mieux dans sa peau.

La pratique du Qi Gong est destinée à renforcer notre structure et notre ancrage à la terre. Tous nos ligaments, nos fasciès, nos muscles, nos os et nos organes sont revigorés par ces exercices. Cela permet de relâcher les tensions, d’améliorer notre posture, de régénérer le corps, le mental et l’esprit qui retrouvent leur alignement naturel. Cette pratique permet de mieux sentir, de prendre conscience de ses limites d’espace vital protecteur et autonome.

Les techniques fondamentales de respiration, d’auto-massage et de méditation en mouvement éveillent la perception des sensations, renforcent la structure et l’ancrage, relâchent les tensions et régénèrent le corps, le mental et l’esprit. Le Qi Gong est souvent pratiqué en postures statiques pour mieux se concentrer sur les sensations intérieures et sentir comme l’énergie monte de la terre, passe par nos voûtes plantaires et vient nourrir tout notre organisme.

Pour les chinois, nous autres, pauvres occidentaux, ne sommes pas assez “arrimés” au sol. Perdus dans nos cogitations et nos incertitudes, nous ramenons toute notre énergie en haut du corps, particulièrement au niveau de la tête, en oubliant que nous avons un ventre et des pieds.

Les différentes gymnastiques chinoises permettent de se recentrer. Les massages énergétiques sont également là pour réorganiser l’énergie, l’harmoniser, réchauffer les Reins (énergie vitale) et libérer le haut du corps. D’où un allègement des tensions et un apaisement des douleurs.

Sans racines, un arbre ne peut s’élever….