Réflexologie plantaire: méthode Ingham ou énergétique chinoise ?

L'INFO DE LA SEMAINE

L’histoire de la réflexologie plantaire remonte loin dans le temps. L’Egypte nous fournit le plus ancien document, un pictogramme trouvé dans la tombe du médecin Ankmatrain daté d’environ 2500 ans avant notre ère répertoriant le massage des pieds.
En Chine, l’idéogramme « pied » signifie littéralement « partie du corps qui sauvegarde la santé ». La réflexologie aurait 5000 ans d’existence. En Europe, le premier texte consacré à cette thérapie a été publié en 1582.

La réflexologie

Elle repose sur le postulat que chaque organe, partie du corps ou fonction physiologique correspondrait à une zone ou un point sur les mains, les pieds ou les oreilles. Un toucher spécifique appliqué sur ces zones permettrait ainsi de localiser et dissiper les tensions afin de rétablir l’équilibre du corps.

La réflexologie libére les facultés d’auto-guérison de l’organisme et permet de soulager divers troubles sans traitement médicamenteux. Cette technique manuelle se place dans une approche dite « énergétique » et holistique du corps.

L’art de la réflexologie plantaire consiste à exercer un toucher spécifique sur les zones réflexes pour localiser les tensions et les dysfonctionnements de l’organisme afin de les éliminer et de rétablir l’équilibre.

Les pieds sont considérés comme miroirs du corps. Ainsi, un point spécifique sur lequel est exercée une pression correspondra à une zone précise du corps. Tous les organes, les glandes et autres parties y sont représentés.

Une simple pression à un endroit du pied peut avoir une répercussion à distance sur un organe malade, rééquilibrant les fonctions de tous les organes du corps. La réflexologie peut intervenir de façon efficace pour des pathologies révélant un déséquilibre interne. Elle apporte également un moyen naturel de prévention et de détente dans les pathologies physiologiques ou organiques légères.

La méthode Ingham

Eunice Ingham (1889 – 1974), infirmière et physiothérapeute américaine, est l’auteur du premier traité de réflexologie moderne.

Cette technique occidentale peut être très douloureuse. Il s’agît d’un toucher-palper-compression très profond dans les tissus du pied. Pendant la séance, le praticien reste  juste en deçà du seuil de tolérance à la douleur. Le but du traitement est de ramollir et évacuer les toxines présentent sous la pression des doigts et de restaurer l’élasticité naturelle des tissus dans les réflexes.

Eunice Ingham a constaté qu’une fois l’élasticité retrouvée et la douleur évacuée des zones de réflexes plantaires, le symptôme dans l’organisme était également résorbé.  Cette technique est reconnue et utilisée de façon tout à fait officielle en milieu hospitalier au Danemark. On peut citer quelques exemples de pathologies dans lesquelles elle donne de bons résultats: ce sont les états inflammatoires organiques, les sciatiques, cruralgies, les sinusites, les états infectieux, les troubles circulatoires, la constipation chronique,…

La réflexologie plantaire chinoise

L’école chinoise est la plus ancienne. Elle est basée sur les principes de médecine traditionnelle chinoise et fait intervenir la théorie des 5 éléments, du Yin et du Yang.

Pour les chinois, le corps vivant est animé d’une certaine forme d’énergie. En Chine, on explique le fonctionnement de ce flux énergétique par la théorie complexe des méridiens.

Cette technique peut être douloureuse mais le thérapeute juge du seuil de tolérance du patient et intègre aussi son âge, son état de santé et d’autres composantes encore. La profondeur des manipulations, difficile au départ, devient agréble et s’accompagne d’une sensation de légèreté.  Un large éventail d’actions thérapeutiques est reconnu pour cette méthode, qui fait partie intégrante de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle est utilisée en Orient comme un complément à la médecine moderne.

Elle permet de traiter notamment les troubles touchant aux nerfs crâniens, à la perception et aux organes des sens (migraines, problèmes visuels, de l’audition, de l’odorat par exemple), les troubles digestifs, les ulcères, la congestion respiratoire, la constipation, les états inflammatoires, les troubles gynécologiques, circulatoires, la sinusite, les troubles de la prostate, les polyarthrites, la cystite, mais aussi la surcharge pondérale, les oedèmes, les dermatoses, etc…

Le plus souvent, une séance de réflexologie chinoise est accompagnée de conseils diététiques et d’un traitement en phytothérapie ou en homéopathie.

La théorie Faure-Alderson

Martine Faure-Alderson, docteur en médecine, a créé une méthode de réflexologie présentant un caractère global qui
porte l’appellation de Réflexologie Thérapie Totale.

Tout organe a sa projection anatomique d’innervation du réflexe sur le pied. S’il est en dysfonction, sa zone réflexe présente des dépôts cristallins perceptibles au massage. Le but est de les fragmenter pour les éliminer. Par cet action à distance, la réflexologie réalise une réharmonisation des forces vitales en améliorant la circulation et l’innervation.

La représentation du corps sur le pied est fondée sur la subdivision du corps en 10 zones se prolongeant sur les 10 doigts et les 10 orteils.  Le réflexologue doit avoir une connaissance parfaite du système nerveux. pour comprendre les mécanismes d’action de la réflexologie. Le corps entier est sous le contrôle de 2 systèmes antagonistes et complémentaires qui constituent le Système Nerveux Autonome : les systèmes sympathique et parasympathique.

Dès 1969, le Dr. Martine Faure-Alderson, posa les bases scientifiques de la réflexologie communes à toutes les thérapies naturelles où “tout est en tout” et “tout est cause de tout”, d’où le terme de Reflex Therapy Total donné à sa méthode.

Les séances

Une séance de réflexologie plantaire dure en général 45 minutes et se termine par un massage des pieds relaxant. Il est conseillé d’effectuer 5 à 10 séances très rapprochées (sur un ou deux mois) pour résoudre un problème chronique de façon durable. Une séance (voire deux selon le cas) par semaine est conseillée au début du traitement.

La personne revient ensuite tous les 2 mois ou, selon la pratique chinoise, 4 fois par an, au changement de saison si tout va bien. Bien évidemment, plus la pathologie est ancienne, plus l’amélioration met du temps à se manifester.

Après une séance de réflexologie, on recommande au patient de se reposer. Il convient de reprendre progressivement ses activités et de boire de l’eau afin d’éliminer les toxines que le drainage lymphatique a pu faire circuler dans l’organisme.

(Sources: entre-vous-et-moi.com/ ingham.ld.free.fr/ rttfa.net)