Il est facile de dire de quelqu’un qui ressent un léger malaise qu’il est en hypoglycémie, mais quels sont vraiment les signes qui doivent nous alerter ?

Le glucose

Pour fonctionner, notre corps a besoin de carburant. Le combustible employé est le sucre ou glucose qui est fabriqué à partir des aliments lors de la digestion. Il est ensuite acheminé dans le sang jusqu’aux cellules qu’il va nourrir.

Le système nerveux est très dépendant de l’apport en glucose car le cerveau ne peut le stocker et en a besoin tout le temps pour accomplir toutes ses fonctions. La quantité de sucre dans le sang doit avoir un niveau convenable pour que le corps ne connaisse pas de “panne”. Le glucose s’élabore à partir des protéines, des lipides et des hydrates de carbone. Ceux-ci peuvent être naturels ou raffinés, tels le pain blanc, le riz blanc, les pâtes, pou les pâtisseries qui se convertissent plus rapidement en glucose. Cette accélération fait fluctuer le taux de sucre dans le sang et nous devons donc diminuer notre consommation d’hydrates de carbone raffinés pour ne pas, à la longue, connaître les symptômes de l’hypoglicémie.

Les symptômes

-Il est fréquent que l’hypoglicémie se traduise par des sueurs froides ou une transpiration abondante car l’’organisme se met alors à sécréter des catécholamines (adrénaline et noradrénaline).

-Fatigue, vertiges, étourdissements, maux de tête, palpitations,  peuvent aussi être des signaux d’alerte.

-On peut ressentir brusquement des courbatures, des crampes, des tremblements, avoir des nausées et une vision un peu floue.

-Enfin, on devient très pâle, on a l’impression de suffoquer, les jambes se dérobent et on perd connaissance.

Que faire ?

Manger du sucre: jus de fruit, sirop, morceaux de sucre, fruits secs, barres de céréales, biscuits secs, peu importe. D’une façon générale, il convient de revoir son alimentation afin d’éliminer les produits contenant de la caféine, du sucre, tout ce qui est fast food, et si possible alcool et cigarettes…

On doit manger des protéines pour prévenir les chutes de sucre trop rapides et trop marquées. Il faudra accorder de l’importance aux collations nutritives riches en protéines : noix, céréales entières, lait de soja, etc.

(Sources: sante.planet.fr / vulgaris-medical.com)