Et si notre transpiration excessive était liée à nos émotions ?

L'INFO DE LA SEMAINE | Non classé

sueur excessiveAnxiété, stress, timidité, peurs…le corps réagit. Pour certains cela se traduit par des battements cardiaques accélérés, pour d’autres par une rougeur intense du visage, pour d’autres encore par un blocage des cervicales, un début de mal de tête. Et puis il y a ceux qui transpirent. Visage, crâne, mains, pieds, aisselles, tout est en eau. Ça ruisselle. Et, au fil du temps, cette manifestation corporelle devient gênante, se transforme en handicap, majoré parfois l’été quand, en plus, il fait très chaud. Alors, que faire ?

Transpirer est naturel

Cela permet de réguler la température corporelle et de maintenir une température constante moyenne de 37°C. La transpiration joue aussi un rôle de protection de la peau et des cellules. Et elle déclenche l’élimination des toxines et des déchets accumulés dans le corps.
En temps normal, l’être humain produit 1 litre de sueur par jour. Quand on fait du sport, ou qu’il fait chaud, ou que nous sommes sous le coup d’une émotion intense, le corps peut perdre jusqu’à 10 litres de sueur par jour. Et c’est au niveau des pieds et des aisselles que cela se passe en particulier.
La transpiration est gérée par le système nerveux végétatif, qui comprend le système nerveux parasympathique (inhibiteur) et le système nerveux sympathique (activateur), indépendant de notre volonté. En réponse à une situation stressante, effrayante ou menaçante, les neurones du système nerveux végétatif activateur (sympathique) libèrent l’hormone du stress, l’adrénaline. Celle-ci va exciter les glandes sudoripares et provoquer la sueur.

La transpiration émotionnelle
timidité et sueur

 

 

 

 

Contrairement à la transpiration pour refroidir la température du corps quand il fait trop chaud, la transpiration émotionnelle peut se déclencher instantanément, quelle que soit la température ambiante. Les personnes peuvent même ressentir du froid, d’où le nom de « sueur froide ».

Attention aux médicaments

Les antibiotiques, certains hypotenseurs peuvent stimuler la transpiration. Les anxiolytiques et anti-dépresseurs perturbent le métabolisme et les états hormonaux. Ainsi le changement de la régulation hormonale peut s’accompagner d’une modification de la réponse à la température ambiante.

Vérifier sa thyroïde

Petite glande située à la base du cou, la thyroïde fabrique des hormones. Quand elle travaille trop, elle en produit trop. D’où une transpiration abondante, accompagnée souvent de bouffées de chaleur, de nervosité, et de palpitations cardiaques. Attention aux compléments alimentaires dans ce cas : ils ne sont pas efficaces

La transpiration des aisselles

Très fréquente elle pénalise vraiment, que l’on soit en t-shirt ou en chemise. Ce sont les hommes jeunes qui en souffrent fréquemment.
Pour agir vite : 4 granules de Thuya 5ch sous la langue 3 fois par jour.

La transpiration des pieds et paumes des mains

Si on a un tempérament anxieux, je recommande de boire cette tisane, à raison de 3 tasses par jour pendant un mois. Arrêter 15 jours et reprendre.
Dans un litre d’eau, verser 5 g d’eschscholzia +10 g de mélisse + 10 g de marjolaine. Laisser infuser 30 minutes.

En Auriculothérapie

Je vais traiter les points correspondant à l’anxiété s’il y a lieu (estomac, shen men), la nuque pour faire redescendre l’excès de yang et le système hormonal, très souvent partie prenante.

Et quelques solutions de plus en homéopathie

-Si l’excès de transpiration est dû à des peurs, des phobies, je donnerai Opium 9CH.
-Dans le cas d’émotions fortes et d’une grande sensibilité, Sepia 9CH.
-Pour les transpirations matinales, China rubra 9CH, la veille.
-Quand la transpiration des pieds a une odeur forte, Silicea 9CH.
-En cas de transpiration malodorante des aisselles et des sueurs froides des mains, on prendra Nitricum acidum 7CH.
-Ambra grisea 7 CH est conseillé quand on constate un lien direct entre émotion et transpiration.